Un JDR Star Wars se déroulant 382 ans après la bataille de Yavin
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Nouvelles au goût "vodka", typiquement Alojzien.

Aller en bas 
AuteurMessage
Alojzy Zacharewicz
Ch'tit nouveau
Ch'tit nouveau
avatar

Masculin Nombre de messages : 22
Age : 29
Date d'inscription : 08/10/2006

MessageSujet: Nouvelles au goût "vodka", typiquement Alojzien.   Lun 9 Oct - 18:48

*Prélude* (sur fond de musique typiquement Stravinskien...)
Bon, pour commencer, d'où viens cet étrange nom de sujet? Vais-je trouver la réponse à cette question en lisant ce qui suis?

Très certainement; à vous d'en découvrir la raison en lisant ce qui suis:


Welcome to the Alojzy's Nouvelles!

Bienvenu mes chers amis!
Ici, des nouvelles à lire, sans rapport avec Star Wars malheureusement, mais avec tout plein de SF!
Je suis ouvert à toutes critiques, et je n'attend que de pouvoir lire les avis des autres!
J'espère que vous apprécierez, si vous aimez ou si vous n'aimez pas, faîtes le savoir, mais faîtes quelque chose de constructif ^^



Nouvelle 1: Terraformeurs et Associés, pour des jolis mondes verts!

L’astronef, dans un hululement abominable, se posa lentement sur le sol de rouille orangé. Du petit navire, dont l’aspect rappelait étrangement une boite de conserve à laquelle on aurait collé deux moteurs à fusion, sortirent alors deux hommes en combinaisons noires, chacun portant un paquetage accroché à leur dos. L’un d’eux sortit du sac de l’autre une petite télécommande muni de deux quatre boutons. Il en pressa un, mettant fin à l’interminable bruit qui avait du faire fuir toutes formes de bruits aux alentours, puis pressa le second. Sortant d’un sas de l’astronef, un buggy s’approcha automatiquement des deux hommes qui s’empressèrent de gripper à bord.
Les fréquences de communication grésillèrent :


-Alojzy ? Tu me reçois?

L’un des deux cosmonautes sursauta et porta la main à une petite commande située sur son casque.

-Oui oui Shios… j’avais oublié de baisser le son du communicateur depuis la dernière fois, du coup tu viens de me percer un tympan…

-Soit heureux que ce ne soit pas l’alarme automatique du vaisseau qui ait fait le travail…

-Elle y a certainement contribué.

Les deux hommes jetèrent un coup d’œil vers l’astronef. Un défaut technique faisait que l’alarme anti-vol du vaisseau se déclanchait à chaque atterrissage, ce qui avait le malheur d’entraîner fréquemment des contrôles de douane aux différents astroports où ils se posaient. Un tas de ferraille, voilà ce qu’était leur astronef. Dire qu’il gardait la prétention de se nommer « Le Clinquant ». Enfin, dans un sens ce nom lui allait bien, l’astronef ne passait jamais inaperçu, vu le nombre de pièces détachées qu’il perdait à chaque atterrissage…
Shios jeta un œil sur l’indicateur de carburant du buggy, puis observa l’étendu du paysage martien.


-Il faudra penser à faire le plein prochainement.

-Je ne pense pas qu’on en aura les moyens si on ne rempli pas notre contrat d’aujourd’hui… vu le prix du baril de gazoil spatial…

- Autrement dit, on n’a pas intérêt à chômer…

-Et oui, fini les journées à tenter de réparer « Le Clinquant ». On joue quitte ou double.


Le buggy, non sans crachoter de temps en temps un épais nuage vert-mauve de temps à autre, arriva près d’une sorte de campement autochtone. Certainement les natifs de cette planète vierge. Une fois le véhicule stoppé, Shios et Alojzy en descendirent, soulevant un épais nuage de poussière rouge en sautant à terre.
Immédiatement, des espèces d’homme-chats miniatures (des homme-chatons ?) vêtus de toges archaïques vertes et bleues s’approchèrent d’eux, leur tendant des mains chargées de pierres.


-Tsss, encore des natifs qui nous prennent pour des dieux… gardez vos offrandes, on en a pas besoin ! Alojzy, prélève un échantillon du sol et de l’air, puis examine les.

Le second s’exécuta, prit un échantillon de poussière et le glissa dans une éprouvette électronique qui lui transféra les résultats des analyses tandis que Shios s’en donnait à cœur joie en prenant les pierres si gentiment offertes et en les lançant, regardant ensuite les autochtones se précipiter sur elles pour lui ramener.

-Qu’es ce que tu peux être cruel…

-Rho, si on ne peut pas rigoler un peu. On en a rarement l’occasion avec notre métier. Terraformeur c’est ingrat de nos jours…

-Bon, les analyses sont bonnes, cette planète a tout ce qu’il faut pour devenir une nouvelle terre d’accueil. Je vais appeler le vaisseau de recherche qui se trouve en orbite. Mais… qu’est ce que tu fou ?


Shios, sortant une feuille et un stylo de son paquetage, s’approcha d’un des homme-chatons.

-Ba quoi ? Cette planète n’est pas encore à nous, je leur fais signer un contrat selon lequel ils nous cèdent la planète sans condition…

-Ha… un moyen de contourner cette histoire de « Non prise en compte de forme de vie indigène » ?

-Tout juste !


Le félin pris le stylo dans ses coussinets, et l’examina. Shios lui attrapa la main et lui fit dessiner une croix à l’emplacement de la signature, sur le contrat. Pendant ce temps, Alojzy sortit un comlink d’une taille imposante et le mis en marche. Celui-ci grésilla, signe que la communication pouvait commencer.

-Vaisseau de Recherche 666-FromHell, ici Alojzy, scientifique et terraformeur en second. Préparez vous à faire fondre les pôles et lancer les filtreurs d’air dans l’atmosphère de la planète une fois que nous auront rejoint le vaisseau. Terminé.

Alojzy se tourna vers Shios qui tentait désespérément de récupérer la feuille du contrat que la curiosité de l’homme-chatons poussait à examiner et à toucher avec ses griffes.
Si les autochtones survivent à la terraformation, phénomène d’une rare violence (qui dans la majeure partie des cas réduit à néant toute une biosphère pour en créer une nouvelle), alors le Consortium se chargerait de créer des réserves pour amasser et préserver les survivants. Dans quelques jours, une fois les filtreurs d’air en marche, des millions de mètres cubes d’eau nouvellement formés se déverseront sur les continents sec, la végétation se mettrais à pousser un ans après, sous l’effet de puissant engrais largués sur la planète depuis l’espace, puis les filtreurs se chargeront de réguler les taux de dioxyde de carbone, d’oxygène et d’azote rapportés d’autres planètes. Les futures plages de cette planète rouillée attireront des foules d’étrangers tendis que les nouveaux colons et autres pionniers se chargeront de faire de cette colonie un nouvel empire, détruisant toute trace de ceux qui ont auparavant commencés à jeter les bases de leur civilisation.


Les gens ont tort de nous surnommer « Les Verts », ou encore « Les écolos »… Nous sommes tout le contraire. Nous détruisons pour construire, et c’est ce que nous savons le mieux faire…


Voilà, c'est une nouvelle sans queue ni tête, mais ça a, je l'espère, le mérite d'être plaisant à lire...
Et pour ce qui est de la question du début du sujet (pourquoi un tel nom?), sachez qu'il n'y a aucune raison! Je nomme mon sujet comme j'en ai envie d'abord ^^


D'autres nouvelles à suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://necrogenetik.deviantart.com/
Orcheron
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Masculin Nombre de messages : 1003
Age : 28
Titre : Voix du Chaos
Date d'inscription : 27/03/2006

MessageSujet: Re: Nouvelles au goût "vodka", typiquement Alojzien.   Lun 9 Oct - 19:32

J'aime beaucoup, tout particulièrement le sujet de la Terraformation: la colonisation futuriste, et ses enjeux et conséquance sur d'éventuel autochtone... Quant aux style, rien à redire^^ Bonne nouvelle selon moi!

Sinon, le topic n'a pas sa place ici, je le déplace! Smile

_________________
Etre Réaliste, moi? Je ne serais Réaliste que quand la réalité me conviendra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discordeseternelles.forumactif.com
Darkdrapsag
Grand Gourou contrebandier
Grand Gourou contrebandier
avatar

Masculin Nombre de messages : 1297
Age : 27
Titre : Contrebandier indépendant
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Nouvelles au goût "vodka", typiquement Alojzien.   Lun 9 Oct - 19:33

C'est agréable à lire, et bien écrit, et amusant.
Un bon style et une histoire amusante, si on peut appeler ca une histoire^^.
C'est très minimaliste.

Pourrais-je savoir quelles sont tes références en matière de nouvelles de SF, en lisant moi-même tout plein^^?

_________________
"What's so wrong about being wrong?"
Willy Mason
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alojzy Zacharewicz
Ch'tit nouveau
Ch'tit nouveau
avatar

Masculin Nombre de messages : 22
Age : 29
Date d'inscription : 08/10/2006

MessageSujet: Re: Nouvelles au goût "vodka", typiquement Alojzien.   Lun 9 Oct - 19:59

Alors...

Asimov
Heinlein
Dan Simmons
Kubrik
Clark
Simak
Kim Stanley Robinson
Stackpole

Et beaucoup trop d'autres que j'oublis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://necrogenetik.deviantart.com/
Darkdrapsag
Grand Gourou contrebandier
Grand Gourou contrebandier
avatar

Masculin Nombre de messages : 1297
Age : 27
Titre : Contrebandier indépendant
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Nouvelles au goût "vodka", typiquement Alojzien.   Lun 9 Oct - 20:04

Je ne connais ni Heinlein, ni Clark, ni Simak, ni Stackpole, mais bon je peux ajouter K. Dick, Bradbury, bien sûr et d'autres encore...

_________________
"What's so wrong about being wrong?"
Willy Mason
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Languor
Ordre Sith (MF)
Ordre Sith (MF)
avatar

Masculin Nombre de messages : 728
Age : 28
Titre : Seigneur Noir - Membre de la Cour Suprême Sith
Date d'inscription : 26/05/2006

MessageSujet: Re: Nouvelles au goût "vodka", typiquement Alojzien.   Lun 9 Oct - 21:27

Pas mal j'aime bien le style. Et je pense que c'est à tout à fait ce que l'on pourrait attendre d'une colonisation future ^^

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alojzy Zacharewicz
Ch'tit nouveau
Ch'tit nouveau
avatar

Masculin Nombre de messages : 22
Age : 29
Date d'inscription : 08/10/2006

MessageSujet: Re: Nouvelles au goût "vodka", typiquement Alojzien.   Lun 9 Oct - 22:05

Je terraformerais bien Korriban tiens Smile

Bon, autrement, une autre nouvelle, qui commence à dater. Elle est pas du tout dans le même style que la précédente, c'est plus "noir", plus sérieux; et à forciori, moins amusant, mais bon:

Gardes Ton Masque!

- N’oubli pas ton masque !

Je pose les yeux sur le morceau de caoutchouc que me tend ma mère. Un drôle d’objet de forme triangulaire, qui couvre le nez et la bouche, et auquel une sorte de gros sac bizarre est accroché. Ma mère me l’applique sur le visage avant de mettre à son tour le sien. Je n’ai jamais compris à quoi ça servait, mon frère me dit toujours que c’est pour pouvoir sortir dans le Dehors, mais à chaque fois, cette unique réponse ne me suffit pas… pourquoi ? A quoi ça nous sert de mettre ça ? J’ai toujours un haussement d’épaule de sa part, il n’est pas beaucoup plus vieux que moi et il n’a pas encore atteint l’enseignement supérieur, celui où on nous apprendra tout du Dehors. Il faudra demander à Maman me dit-il, mais j’ai toujours peur de poser des questions à elle…
Je lève un peu les yeux pour tenter d’apercevoir son visage, mais il est trop haut, et comme toujours, pris d’angoisse sans en connaître la raison, je m’accroche à sa jambe, désespérément. Maman et moi sommes tous deux en combinaison blanche et noire, et je sais que l’on part dans le Dehors…

Dans un puissant sifflement, le sas s’ouvre et une explosion de couleurs rougeâtres me frappe de plein fouet. Maman m’attrape la main et m’extirpe du seul endroit où je me sentais en sécurité. Mon univers jusqu’alors ne se résumait que au Dedans… une succession de couloirs argentés où seul régnait le blanc et le noir, aussi bien pour les décorations que pour les lits des dortoirs, que pour nos habits, et autres. Ce que je vois en ce moment me semble familier, mais tellement étranger… J’ai peur soudain… tout est différent du Dedans… il n’y a plus de passage et pièces carrées comme dans le dedans, il y a des courbes, pas de mur, pas de plafond, sinon une gigantesque toile bleu-vert… Je lève les yeux vers cette toile que l’on appelle le ciel et voit mes premiers nuages, chose que m’apprend ma mère d’une voix rassurante, commençant à m’expliquer la formation de ceux-ci. Mais je n’y comprends rien…
En classe, nous avons vu beaucoup de choses qui appartenaient au Dedans, mais aussi beaucoup de chose qui appartenaient au Dehors, sans que l’on comprenne vraiment pourquoi on nous parlait de choses qui pour nous n’existaient pas.

Ma mère me lâche la main, je tente de reprendre la sienne, mais elle me repousse.


- Essais de courir, c’est le monde qui s’offre à toi, me dit-elle vit cela comme une nouvelle expérience…

A l’école, nos professeurs nous considéraient déjà comme des futurs techniciens travaillant à l’entretient du Dedans. J’ai toujours retenu cela, mais je n’ai jamais compris ce qu’était réellement un « technicien », ni ce qu’était « l’entretient »… Ce sont les gens qui s’occupent de réparer le Dedans et de nous permettre d’y vivre, d’après ma maman, plus tard tu deviendras un élément utile de notre société, comme papa.
Papa… je ne l’ai jamais vu, je n’ai jamais entendu sa voix… pour moi, devenir comme lui, c’est disparaître à tout jamais et ne plus rien être, disparaître de cet univers blanc et noir.
La main de Maman sur mon épaule me sort de mes pensés. Je ne comprends rien de l’univers qui m’entoure… la notion même d’univers m’est abstraite.
J’observe la succession de collines rouges, jaunes, et parsemées de taches violettes. On nous avait aussi appris les couleurs à l’école, mais on n’avait pas vraiment compris à quoi cela pouvait servir. Et bien maintenant, je sais…

Je tente quelques pas, j’ai l’impression qu’à chaque mouvement, tout mon poids m’écrase au sol… j’inspire, j’expire, et je me rend compte de la présence de mon masque… il me gêne pour voir, et il me fait mal au visage… il ne me sert à rien…
Je porte une main, avec difficulté, vers le sac de caoutchouc et commence à vouloir l’enlever, j’y arrive presque, bientôt il se détachera de mon visage et je n’aurais plus mal… Ma mère se précipite, m’attrape le bras d’une main et de l’autre me colle le masque sur la figure. La douleur n’en est que plus forte et il me vient une envie de pleurer… mais toute personne qui pleure est une personne inutile d’après nos professeurs, et une personne inutile n’a rien à faire dans le Dedans, et rien ne me donne l’envie de rester dans le Dehors. Je me retiens donc, autant que je le peux.
Ma mère s’agenouille, me regarde et, pour la première fois, je contemple son visage dans les moindres détails. Elle me parle, mais je suis totalement absorbé par ses yeux. Je n’ai jamais vu quelqu’un autre que mes collègues de classe dans le blanc des yeux… les siens sont vert… alors que les notre sont presque tous d’un brun foncé se rapprochant du noir. Elle me tapote l’épaule.


- Tu m’écoutes ? Sa voix déformée par le masque le fait l’effet d’une douche froide. Bien, je reprend… tu dois garder ça sur ton visage, elle me montre son masque, sinon, tu ne peux pas rester dans le dehors… tu comprends ?

Je fais signe de la tête que oui, mais en fait, mes idées et pensées s’entrechoquent… non je ne comprend pas, à quoi ça nous sert ? Ca me fait mal, il y a plus d’inconvénients que d’avantages, je veux l’enlever…
Comme pour changer de sujet, Maman me montre du doigt un gigantesque amas de ferraille argenté, hypnotisant. J’identifie rapidement que c’est le Dedans, mais vu du Dehors. Mes pensées s’emballent encore plus…


- Regarde, c’est la dedans qu’on est arrivé ici, tu voix ce qui est marqué là ? Je parviens à peine à distinguer sur la surface du Dedans une série de lettre que je ne connais pas. Il y a écrit « Mayflower », C’est le nom du Dedans, tu comprends ?

Non je ne comprends pas, mais craintivement, je secoue encore la tête pour dire oui.
Ma mère pousse un soupir, elle semble avoir lu au travers de mes yeux… Elle marmonne…


- Je n’aurais pas du te faire sortir aussi tôt je t’ai pensé assez mature pour ton âge… excuse moi… ça doit être le désordre dans ta tête…

Je fais signe que oui, sans piper mot, comme à mon habitude.
Ses yeux se remplissent soudain de larmes et elle me sert dans ses bras. La chaleur est réconfortante dans ce milieu froid, vallonné, et parsemé de couleurs étranges…
Je prends soudain conscience qu’elle pleure… mais ça ne peut pas être possible… serait-elle donc inutile ? Pris de panique, je me détache de son étreinte, et je me sens soudain comme souillé, maudit par son contact : je risque de devenir inutile moi aussi !
Je fais quelques pas en arrière, face au désarroi de ma mère…
Trahison ! Comment a-t-elle pu ? Je me retourne et je cours le plus vite que je peux, malgré ces forces étranges qui m’attirent au sol, malgré le froid qui commence à percer ma combinaison, malgré ma mère qui me poursuit.
J’entends des sanglots… Les miens…
Je panique davantage, je porte mes mains à mon masque.


Ce fichu morceau de caoutchouc inutile finira bien par se détacher…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://necrogenetik.deviantart.com/
Darkdrapsag
Grand Gourou contrebandier
Grand Gourou contrebandier
avatar

Masculin Nombre de messages : 1297
Age : 27
Titre : Contrebandier indépendant
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Nouvelles au goût "vodka", typiquement Alojzien.   Mar 10 Oct - 20:33

Encore mieux que l'autre, je dirais.
Comment tu definirais ces nouvelles? Quelles sont leur but?^^
On pourrait dire que ces des nouvelles sans queue ni tête, mais depuis quand les nouvelles ont des queues et des têtes? (Sans aucune allusion fallacieuse, bien entendu)

Non, tu as raison, la chose qui les définit le mieux, c'est encore, des nouvelles au goût vodka^^.

_________________
"What's so wrong about being wrong?"
Willy Mason
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alojzy Zacharewicz
Ch'tit nouveau
Ch'tit nouveau
avatar

Masculin Nombre de messages : 22
Age : 29
Date d'inscription : 08/10/2006

MessageSujet: Re: Nouvelles au goût "vodka", typiquement Alojzien.   Mer 10 Jan - 20:18

Je passe donner le bonjour^^

Allez, cadeau, faîtes en ce que vous voulez, lisez ou ne lisez pas!



Diplomatie


La porte d’acier couleur métallisé coulissa derrière Alojzy, provoquant un souffle court et étouffé. L’Humain était à présent plongé dans l’obscurité d’une salle aux murs arrondis et dans laquelle était disposé en son centre un siège de cuir noir et aux accoudoirs bleutés, face à trois écrans plats et vides ainsi que d’un simple clavier tactile.
L’homme, confiant, pris place dans le siège, particulièrement confortable, et saisit délicatement une lentille de vue posée sur l’accoudoir. Phase la plus contraignante de son travail : disposer la lentille sur son œil droit, lentille dont le contact froid sur la cornée provoquait chroniquement des frissons au diplomate. Un HUD apparut alors devant lui, dispositif ingénieux implanté dans la lentille lui permettant d’une simple pression sur le clavier de l’accoudoir d’accéder à une banque de donnée titanesque sur l’univers connu ; autant dire que ça fait de la lecture.


"Êtes vous prêts ?"

La voix froide et mécanique de l’IA embarquée sur le vaisseau mère résonna dans la salle sphérique, particularité qui donna au lieu le surnom terriblement banal et prévisible de « Sphère ».
Alojzy hocha la tête, et la petite caméra volante qui venait de se positionner dans un léger sifflement juste devant lui repartit aussitôt. Le clavier holographique s’activa sous ses doigts. Bien que fasciné par cette technologie qu’il ne comprendrait certainement jamais, Alojzy se força à se concentrer plutôt que de s’amuser à passer sa main au travers. Plaçant son index à l’emplacement d’une touche immatérielle sur laquelle était inscrite en pixels « Connexion », l’écran central s’alluma, illuminant la salle d’une lueur blanche dont l’intensité diminua progressivement afin de ne pas éblouir l’utilisateur.
Un visage étrangement humain (si l’on exclu la teinte mauve assez prononcée de sa peau et ses yeux étrangement géométriques) apparu entre deux interférences. Une série de sons saccadés rempli la salle au fur et à mesure que les lèvres de l’individu remuèrent. Alojzy ne comprenait aucun dialecte extra-terrien, tel que le Chimearaen dans le cas présent, chose délicate lorsque l’on tente de communiquer avec une race autre que la sienne ; d’une pression de pouce sur le clavier de l’accoudoir, la traduction apparu sur l’HUD du diplomate. Alojzy sourit :


-Sérénité et transcendance à vous aussi grand maître de guerre Chimearaen. Veuillez m’excusez de l’insolence propre à ma question, mais celle-ci est d’une importance extrême : Qu’est ce que votre croiseur de classe Ethyon fait-il stationné au milieu de la trajectoire de la quatrième flotte marchande autonome de Cassiopée ?

Un certain laps de temps se passa sans qu’un mot ne soit échangé, le temps que le Chimearaen prenne connaissance de la traduction détaillée des paroles du diplomate humain. Sourire en lèvres, la réponse de son interlocuteur lui parvint. Le visage d’Alojzy se fit sombre :

-Depuis quand l’Empire a-t-il accepté un tarif de douane aussi élevé pour pénétrer dans votre secteur d’influence qui, je me permet de vous le rappeler grand maître de guerre, n’est pas sensée être traversée par la quatrième flotte ?

La réponse fut immédiate cette fois, une série encore plus saccadée et agressive de sons remplit la salle. La traduction apparut sans tarder sur l’HUD :


« Ne vous moquez pas de moi humain, les tarifs de douanes de notre zone d’influence ne sont pas discutables et sachez que si vous ne coopérez pas nous n’hésiterons pas à neutraliser et aborder votre flotte afin de récupérer ce qui nous est dû ! »


Des menaces… dans un univers comme celui là, elles sont monnaies courantes bien que la bienséance veule que chaque problème puisse se résoudre sans faire de casse. Alojzy observa attentivement son interlocuteur. Ses iris avaient virés au rouge, trait caractéristique de la contrariété des Chimearaens dont les yeux reflètent facilement les émotions de l’individu, encore faut-il savoir à quel variation de teinte correspond tel caractère. Face à une telle tentative d’intimidation –erreur stratégique flagrante, ce n’est pas au début de négociation qu’il avait intérêt à divulguer ses intentions- la meilleur carte à jouer restait celle de la loi :

- Une telle méprise des conventions, sans vouloir vous offenser, ne sera sûrement pas bien vue de vos supérieurs lorsque nous leur demanderons confirmation des tarifs et de l’étendu de la zone d’influence Chimearaenne…

Après une réponse sèche et rapide qui ne présageait rien de bon, la traduction s’afficha aux yeux de l’humain :

« Essayez donc de contacter qui que ce soit dans un rayon de deux années lumières, je pense que vous aurez quelques difficultés. »

Un système de brouillage ? Ce commandant n’allait tout de même pas s’abaisser à un acte de piraterie… Instinctivement les doigts du négociateur pianotèrent sur le clavier tactile afin de requérir un test de communication au-delà de deux années lumières. Le temps que la réponse arrive, les yeux du Chimearaen, qui semblait comprendre se qui se passait de l’autre côté de son écran, virèrent au bleu-vert (signe d’une grande satisfaction) tandis que ses lèvres formèrent un grand sourire en demi-lune.
Le rapport des technicien apparu sur la lentille d’Alojzy : pas de communications possibles dans un rayon supérieur à une année lumière et demi.


-Bien… je suppose que vous avez fait sécession de l’armée Chimearaenne pour en arriver aussi bas. Vous savez très bien que votre croiseur ne fait pas le poids face à nos frégates d’interception, quittez le secteur si vous ne souhaitez pas voir les rôles inversés.

Le sourire de l’extra-terrestre disparut, s’en suivit alors de rapides paroles :

« Ne me sous-estimez pas, mon croiseur ne répond plus aux réglementations sur l’armement des navires de classe Ethyon, vous risquez d’avoir de sérieux soucis si vous ne coopérez pas immédiatement. »

Un écran encore inactif s’alluma, donnant vue sur le croiseur ennemi. Quelques billes lumineuses se détachèrent de la coque du vaisseau tandis que la voix métallique de l’IA résonna dans la sphère.

« Ils viennent de lancer un escadron de bombardier ainsi que deux frégates d’abordage avec escorte de chasseurs, les tacticiens viennent de lancer une frégate d’interception ainsi qu’un escadron de chasseur alpha. »

Alojzy fixa le regard bleuté de son interlocuteur anxieusement :

-Réfléchissez avant de signer votre arrêt de mort, rappelez immédiatement votre groupe d’attaque ou je vous assure que votre action sera lourde de conséquences !

Après un vif clignement de paupières et un sourire jusqu’aux oreilles, le chef de guerre ennemi coupa net les communications. L’écran se brouilla d’interférence avant de s’éteindre.


La lumière de la salle se ralluma. Il se leva péniblement, enleva la lentille qui lui servait de HUD, se massa les yeux et quitta la salle suivit de la petite caméra volante dont la voix mécanique de l’IA du vaisseau retentit :

« Dommage pour cette fois matricule M78780014, vous venez de terminer votre dernière simulation avec un pourcentage de réussite de 34%, peut être devriez vous revoir votre approche sur le point de militaire, deux frégates d’interception ne font pas le poids face à un croiseur modifié de classe Ethyon, vous avez perdu en crédibilité. »

L’étudiant Zacharewicz venait de terminer la dernière des 10 simulations diplomatiques de l’examen d’accès au poste de diplomate. Aucun échec ne pouvait être toléré et voilà qu’il loupait sa seule et unique chance d’accéder au poste de négociateur pour le compte de la quatrième flotte.
Il fixa l’engin flottant sur lequel était inscrit en lettres cyrilliennes le nom « MAYA ». L’IA du vaisseau avait le droit à un nom, lui à un matricule ; s’il avait réussit cette dernière simulation il aurait certainement eut une chance d’être traité pour ce qu’il valait réellement.
Il soupira :


-Maya, quand aurais-je les résultats de l’examen et les conseils de mes inspecteurs ?

« Jamais je le craint, mais soyez heureux d’apprendre que vous êtes accepté comme diplomate officiel de la flotte à partir de maintenant. Mes respects sir Alojzy Zacharewicz. »

Alojzy fut sidéré, presque incapable de sortir le moindre mot.

-Mais… je… j’ai pourtant échoué à la dernière simulation ?

« Personne n’a jamais réussit cette dernière simulation, mais vous faîtes partit de ceux qui ont retenu le plus longtemps la communication, dans la théorie cela ne semble pas très important mais dans la pratique cela laisse assez de temps aux ingénieurs pour calculer un trouver un vecteur de fuite sécurisé. La simulation ne le prenait pas en compte, mais vos inspecteurs m’avaient informé dès la fin de votre épreuve qu’ils étaient satisfaits de vous. »

Le nouveau diplomate ne su que dire et observa pour la dernière fois sa tenue marron d’étudiant, stupéfait de savoir qu’après dix ans de travail acharné il allait enfin pouvoir enfiler un uniforme de diplomate. L’IA flottante se rapprocha de lui, l’arrachant à sa rêverie:

« Désirez vous que je vous mène à vos nouveaux quartiers ?»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://necrogenetik.deviantart.com/
Darkdrapsag
Grand Gourou contrebandier
Grand Gourou contrebandier
avatar

Masculin Nombre de messages : 1297
Age : 27
Titre : Contrebandier indépendant
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Nouvelles au goût "vodka", typiquement Alojzien.   Mer 10 Jan - 21:18

Bravo! Je trouve la chute finale excellente. Sinon, le texte dans l'ensemble est très bon, à mon avis.
Bah voilà, rien d'autre à dire.

_________________
"What's so wrong about being wrong?"
Willy Mason
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alojzy Zacharewicz
Ch'tit nouveau
Ch'tit nouveau
avatar

Masculin Nombre de messages : 22
Age : 29
Date d'inscription : 08/10/2006

MessageSujet: Re: Nouvelles au goût "vodka", typiquement Alojzien.   Jeu 11 Jan - 1:01

Merci bien ^^'

Pour répondre à ta question posé en octobre (sisi, le message juste avant ^^), si je fais des nouvelles de ce genre, c'est cependant sans but précis... me détendre, avoir de la lecture pour plus tard, voir si mon niveau s'améliore ou pas... faire passer le temps surtout... dans le fond je crois que ça doit être que je m'emmerde terriblement, savoir que ce que je met du temps à faire peu plaire à d'autres, ça me réconforte un peu ^^

PS: j'oubliais, Bonne année tout le monde ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://necrogenetik.deviantart.com/
Owan Bei
Grand Gourou Jedi Gris
Grand Gourou Jedi Gris
avatar

Masculin Nombre de messages : 1210
Age : 30
Titre : Baroudeur Gris
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Nouvelles au goût "vodka", typiquement Alojzien.   Jeu 11 Jan - 23:00

ué j'aime beaucoup et comme l'a dit Darkou c'est très bien écris.

Citation :
PS: j'oubliais, Bonne année tout le monde ^^
Oui bonne année, tu l'as fêté ou toi le nouvel an an?^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discordeseternelles.forumactif.com/
Alojzy Zacharewicz
Ch'tit nouveau
Ch'tit nouveau
avatar

Masculin Nombre de messages : 22
Age : 29
Date d'inscription : 08/10/2006

MessageSujet: Re: Nouvelles au goût "vodka", typiquement Alojzien.   Ven 12 Jan - 19:39

Owan Bei a écrit:
ué j'aime beaucoup et comme l'a dit Darkou c'est très bien écris.

Citation :
PS: j'oubliais, Bonne année tout le monde ^^
Oui bonne année, tu l'as fêté ou toi le nouvel an an?^^

Merci ^^
Tiens mais, que vois-je, un admin qui incite au flood?
Bon, je vais te répondre quand même, car tu semble avoir la mémoire d'un poisson rouge (joke inside) XD

Au même endroit que toi espèce de mou ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://necrogenetik.deviantart.com/
Darkdrapsag
Grand Gourou contrebandier
Grand Gourou contrebandier
avatar

Masculin Nombre de messages : 1297
Age : 27
Titre : Contrebandier indépendant
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Nouvelles au goût "vodka", typiquement Alojzien.   Ven 12 Jan - 20:26

lol, certains fêtars de fin d'année semblent avoir abusés de la vodka^^. Attention! l'alcool détruit la mémoire.

_________________
"What's so wrong about being wrong?"
Willy Mason
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Owan Bei
Grand Gourou Jedi Gris
Grand Gourou Jedi Gris
avatar

Masculin Nombre de messages : 1210
Age : 30
Titre : Baroudeur Gris
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Nouvelles au goût "vodka", typiquement Alojzien.   Sam 13 Jan - 12:30

ah! il détruit bien d'autres choses...^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discordeseternelles.forumactif.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouvelles au goût "vodka", typiquement Alojzien.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouvelles au goût "vodka", typiquement Alojzien.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haïti : René Préval, un président "têtu" au "caractère de caméléon"
» SGU "Air" 1x01-02-03 [SPOILERS!]
» Haiti: Liberté, "aide" et corruption
» Petit cuvier pour deux - Cuvier "Sud"
» [Validée]Karusi "Soul" Osaki

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Discordes Eternelles :: Divers :: Créations :: Fictions-
Sauter vers: