Un JDR Star Wars se déroulant 382 ans après la bataille de Yavin
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Rues et ruelles

Aller en bas 
AuteurMessage
Syrus Slays
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Masculin Nombre de messages : 1056
Titre : Amiral de l\\\\\\\'Armée olianne
Date d'inscription : 22/05/2006

MessageSujet: Rues et ruelles   Ven 6 Oct - 19:20

RUES et RUELLES

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discordeseternelles.forumactif.com
Syrus Slays
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Masculin Nombre de messages : 1056
Titre : Amiral de l\\\\\\\'Armée olianne
Date d'inscription : 22/05/2006

MessageSujet: Re: Rues et ruelles   Ven 6 Oct - 19:25

Nageant à une profondeur respectable pour ne pas se faire repérer par d’éventuelles patrouilles aériennes, le petit groupe se mouvait assez facilement dans l’eau plutôt fraîche du fleuve. Les combinaisons aquatiques étaient parfaitement étanches, isolant confortablement leurs utilisateurs. Elles permettaient même d’être enfilées par-dessus des vêtements épais, tout en offrant une agilité étonnante. Les casques étaient des sortes de larges bocaux en verre d’où saillaient deux petites lampes.
Ils parvinrent enfin à atteindre la cité de Welgaïa après une grosse demi-heure de nage. Owan fut surpris par la vigueur de l’Amiral Slays, qui semblait avoir la santé d’un homme de trente ans ; celui-ci nageant au même rythme que ses compagnons.
Un petit escalier était creusé le long d’un épais mur en pierre, permettant aux bateaux de débarquer leurs passagers. Il donnait sur une ruelle sombre et désertique. Ils purent se débarrasser rapidement des combinaisons et les jetèrent à l’eau. L'invasion semblait n'avoir fait aucuns dégâts majeurs mais on entendait clairement la foule qui affluait précipitamment dans les rues.

"Bien. Maintenant il nous faut rejoindre le spatioport, dit Ouina à travers le son d'un arber qui passait à proximité. La panique générale nous camouflera. Nous ne sommes pas très loin...enfin, je crois.

- Vous croyez ? fit Kerron Ardelius. Avec la cité qui grouille désormais de soldats, il vaudrait mieux que vous soyez sûr de vous !

- J’en suis sûr ! s’offusqua presque l’Assiégé.

- Quand vous aurez terminé, nous pourrons peut-être y aller, fit remarquer doucement Owan.

- Tâchons de rester discrets, rappela Slays en réajustant sa capuche. Si vous avez quelque chose pour vous dissimuler, mettez-le.

Ouina passa le premier et le reste suivit aussitôt, s’engageant dans la ruelle qui débouchait sur une importante avenue. Les habitants courraient tous dans la même direction, essayant de fuir ou de trouver un abri, tandis que les soldats de l’Armée Régulière tentaient de regrouper la foule prisonnière de la cité vers la place centrale. Certains civils, plus dans un élan de folie que de patriotisme, s’opposaient tant bien que mal aux arbers et aux blindés légers. Les tourelles paralysantes les calmaient instantanément, oubliant une faible partie de la population qui arrivait à passer au travers des mailles du filet confédéré. Les militaires ne remarquèrent pas non plus un petit groupe de quatre individus qui se faufilait hâtivement dans la masse pour disparaître au tournant d’une rue tout aussi calme que les autres. Les fuyards du Temple du Silence traversèrent encore une série de ruelles interminables avant d'apercevoir leur objectif. La plupart des quartiers de Welgaïa étaient maintenant sous le contrôle total de l'Armée Régulière, et il ne subsistait encore que le quartier d'où ils venaient.

"Le spatioport est droit devant nous ! signala Ouina en s’arrêtant derrière une immense colonne de granit le long d'un immeuble.

Et effectivement, le spatioport était bien devant eux, ouvert sur une large place richement fleurie. La parabole de communication des docks, habituellement plantée au-dessus de la tour de contrôle, avait disparu, tout comme les barrières de sécurité devant l'entrée principale. Un silence pesant régnait. Slays se souvint que les forces d'assaut de la Confédération pouvaient être d'une efficacité redoutable dans ces conditions. Alors qu’Owan s’apprêtait à sprinter vers le spatioport, Ardelius le retint promptement par le bras au moment même où un arber de l’Armée Régulière surgissait d’une rue perpendiculaire.

"Je pense que nous devrions faire le tour de la place pour éviter les patrouilles de ce type, proposa Slays. Ensuite nous pourrons atteindre l’entrée en face, qui, étrangement, n’est pas gardée...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discordeseternelles.forumactif.com
Owan Bei
Grand Gourou Jedi Gris
Grand Gourou Jedi Gris
avatar

Masculin Nombre de messages : 1210
Age : 30
Titre : Baroudeur Gris
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Rues et ruelles   Sam 7 Oct - 15:44

Le petit groupe était enfin arriver à l’entrée du spatioport, étrangement aucuns soldats ne la gardait.
-ça sent mauvais tout ça…
-tu as raison Ounia, il doit y avoir un truc quelque par, vous n’avez pas un plan d’urgence pour ce genre de chose dans l’armée, Slays?
-C’est bien la première fois que je vois un tel déploiement, et une telle organisation, les militaires envoyer ici, appartiennent sont sans doute ceux de la flotte personnel de Reyr Finera… dit l'amiral visiblement assez déconcerter par les techniques utiliser par l’armée.

-il n’y a qu’un seul moyen de savoir dit Ounia.

-il a raison, le seul moyen de vérifier est de passer, et puis nous n’avons que trop trainer sur cette planète, je sens de plus en plus le mal envahire le système, et nous ne savons toujours pas ou est passer le maître du chaos…

Owan passa le premier suivit de Ounia et Syrus, Ardelius restait en arrière pour couvrir leur arrières.

Les trois êtres passèrent rapidement le passage ou ils étaient a découvert, pour venir s’abriter derrière une des immenses colonnes ornant l’entrée du spatioport.
Bien vite ils firent signe à Ardelius de venir les rejoindre. La troupe au complet, il allèrent entrée dans le spatioport quand un tir de blaster vin s’écraser juste a coté d’Ounia.
Un énorme droïde sorti alors du spatioport, il avait quatre pattes, et deux énormes canon respectivement sur sa gauche et sa droite. B

Ounia eu juste le temps d’esquiver et de s’abriter derrière une colonne, Owan fit diversion pour qu’Ounia puisse sortir son Arc de Phase, il sauta sur la machine, sabre laser à la main. D’un coup de son blaster elle balaya le Jedi Gris, c’est à ce moment que Syrus et Ardelius sortirent de leur cachette arrosant la machine de leur tir.

-Ounia ! Va au vaisseau, on s’occupe du droïde ! S’écria le Jedi.

Ounia a contrecœur partit en courant vers le vaisseau, il entendait derrière des bruits de tir laser et plasma, il entendit aussi des cris.
Il courait à toute vitesse et quand il le pue s’envola pour aller plus vite, a ce moment il fut toucher à l’aile c’est alors qu’il s’écrasa lourdement sur le sol, laissant échapper son arc…

Le droïde était coriace, jamais Owan n’en avait vu de ce genre, , il lui avait déjà coupé une de ses pattes, mais la machine continuait toujours, arrosant Owan, Syrus et Ardelius d’un feu nourrit Bientôt Owan et ses compagnons furent au centre de la place, tout en parant les tirs du droïde, il entendait les cris derrière lui, les soldats avaient été alerter.

Syrus, malgré son age avancer avait une forme olympique. Et il esquivait les tirs de la machine avec une grande habileté
-Ardelius cria t-il, mettez-vous à l’abris et couvrez nous, les soldats arriveront sans doute bientôt..
Il avait vu juste, juste après un arber avec 5 soldats dedans arriva par les airs, Ardelius de sa cachette en profita pour tuer l’olian qui conduisait. Deux olians s’envolèrent tout de suite après, les autres n’urent pas le temps de sorir du véhicule qui se crasha quelques mètres plus loins

*c’est pas bientôt finit ces conneries ! *se disait Owan , syrus arrosait la machine de ses tirs, mais rien n’y faisait, son bouclier était trop puissant, il fallait l’attaquer au corps à corps pour pouvoir espérer la maîtriser.
-Slays allez rejoindre Ounia avec Ardelius, je retiens la machine ! Il ne prit pas la peine de regarder si Syrus et Ardelius étaient partit, Après un coup porter à sa deuxième patte, le Jedi Gris couru se mettre à l’abris dans une ruelles porche de la palce, malgré lui il se trouvait maintenant pris en sandwich entre les soldats et le droïde gardien, il ne tarderait pas à se faire repérer.

Il se leva avec difficulté, sa blessure à l’aile lui faisait abominablement mal, mais il n’avait pas dit son dernier mot, dans un élan de courage il reprit son arc à phase et coura se réfugié derrière un vaisseau. Les tirs ne désemplissaient pas, et bientôt il se vit complètement immobiliser ne pouvant plus bouger. Soudain il entendit des tirs venant d’autre part, puis des cris. De qui pouvait-il s’agir ? Il en profita pour sortir de sa cachette et courir vers son vaisseau, derrière lui les tirs se faisaient de plus en plus nombreux. Il arriva enfin en vu de son appareil, il était là au milieu d’une mer de vaisseau. IL se dépêcha d’entrée les codes d’identification pour arriver au cockpit, c’est à ce moment qu’il entendit des voix derrière lui…
Owan sentait la fatigue monter en lui, il ne tiendrait plus longtemps, il le savait, le droide avait déjà failli le toucher maintes et maintes fois, son corps était fatiguer et son mental aussi.
Par surprise le droide l’attrapa avec une de ses pinces rétractables, l’énorme canon du droide était maintenant braquer sur lui, il ne pouvait plus rien faire, il voyait la mort s’abattre sur lui, il voyait toutes ses années défiler devant lui, ces années ou il jouait avec ses amis a faire la guerre, ces années ou il était sortit en boite pour la première fois, ces années ou il l’a rencontra… elle, la femme de sa vie, puis il vit… il vit les années ou la guerre avait envahi sa planète, il vit la révolution réduite à néant en même temps que ses amis et sa femme…, peut-être que dans la force il les retrouveraient enfin, revoir Galui se disputer avec son frère, ou Fenji raconter des blagues idiotes… tout était arriver si vite, cette révolution… Tout devin blanc autour de lui, il y avait juste Emlei, sa femme, il l’a voyait maintenant.
-Em…
-Il n’est pas encore venu le temps Owan…
-Emlei c’est toi ?!
-tu as encore trop a faire pour partir maintenant.
-non, je veux rester, je veux rester avec toi ! s’écriait Owan.
-Ce n’est pas a moi de décider Owan, seul la force le peux.
Owan résaita bouche, bée, il n’es croyait pas ses yeux
-Au revoir Owan, nous nous reverrons un jour…


Deux tirs vinrent exploser le droïde de garde. Ils ne venaient pas du sol, mais des airs, c’était un vaisseau qui avait tirer.
-Amiral, je le vois, il est a terre !
-Descendez un petite peut Ounia, nous allons le chercher.

A ce moment trois arber blinder arrivèrent, Syrus et Ardelius remontèrent juste a temps pour éviter un tir de leur tourelle laser.

Ounia ne perdit pas de temps, le vaisseau s’envola dans les airs, mais une autre épreuve les attendait…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discordeseternelles.forumactif.com/
Dan Etison
Jedi Gris
Jedi Gris
avatar

Masculin Nombre de messages : 285
Age : 26
Titre : Le Rôdeur Mystérieux, l'Inconnu Seigneur sans royaume, etc.
Date d'inscription : 30/04/2006

MessageSujet: Re: Rues et ruelles   Lun 20 Nov - 1:22

Caché dans l'ombre, Dan observait les pauvres citoyens de la grande Welgaia qui étaient tous brutalisés par les forces oliannes. Chagrin et tristesse était ce que notre jeune héros ressentait, et, bref, ces émotions étaient puissament liées aux évènements déchirant le monde actuellement. Tenant sa confiante lame près de lui, Etison se mit à avancer à travers la ville, l'ombre lui faisant bénéficier de sa bienséante protection.

Néanmoins, il faut que je fasse attention, car l'obscurité même de la nature peut être facilement déjouée par les technologies créées par nous, les "intelligents" barbares de l'univers!

Dizaines de patrouilles armées jusqu'aux dents, vaisseaux de patrouille flottant au-dessus de la ville, tout cela décrit bien le portrait d'un endroit d'où on ne peut ressortir. Cependant, le Jedi Gris en avait vu d'autres, ce qui est bien normal pour une telle personne. Mais, à quelques mètres de la sortie de Welgaia, ou, dit autrement, du but de cette dangereuse traversée, Etison aperçut alors deux êtres qui sautèrent du toit d'un bâtiment, directement sur les nombreux soldats qui empêchait toute sortie de la cité. Un de ces nouveaux personnages, tout petit, mesurait environ 1,40 mètre, tandis que l'autre avait une taille d'un peu moins de deux mètres. Le plus grand possédait de longues oreilles pointues et se déplacait avec grâce, en contraste avec son rustre compagnon qui possédait une énorme barbe puis qui semblait très sale, par dessus-tout.

- Par tous les crimes de Staklos, le grand personnage est un elfe, et l'autre, c'est un nain! Que font ces deux habitants d'Ibaid ici?, murmura tout bas Etison.

Observant le combat des yeux, qui suivit directement l'assaut du petit et du grand humanoide, Dan put réaliser que le duo maîtrisait un type de magie que le Gris connaissait bien. Puis c'est le minuscule nain tirant de puissants sorts de nécromants et l'elfe lançant la force des éléments sur les soldats Olian que Dan se joignit à la bataille. Étonnament, le combat fut aussitôt fini au moment où Etison se découvrit, épée dégaînée. Le jeune héros se retrouva immédiatement avec un long bâton, tenu par l'elfe, sous le cou, comme si celui maniant l'arme menacant le Gris avait manipulé le temps pour accélérer le combat contre les gardiens Olian puis pour prendre plus facilement Dan en otage.

- Excepté si tu veux mourir comme ce pauvre "soldat", fit l'elfe en pointant le corps calciné d'un Olian, il voudrait mioux que tou dises pourquoi les forces de l'Ancienn Ibéid sont venoues ichi!, continua le nain en prononcant le Basic avec un accent aussi rustre que sa race.

- Avant cela, pourquoi vous dites "Ancien Ibaid", car il n'y a pas de nouvel Ibaid, non?
- Non, tu fais fausse route, humain de nos terres natales, car, il y a très très longtemps, au moment où les elfes et les nains avaient encore le pouvoir de l'immortalité, le dirigeant de la République d'Ibaid envoya pas moins de 100 000 milliards de colons explorer une certaine galaxie, nommée Erda, mais les explorateurs, eux, préféraient l'appeler "Ibaidia Corsente", ou Nouvel Ibaid. Bref, nous en sommes les derniers survivants, car, en ces temps immémorables, les premiers et derniers colons d'Ibaid déclarèrent la guerre aux Olian, par désir de pouvoir et de territoire. Malgré notre technologie et notre nombre supérieur, nous avions perdu. Seuls deux magiciens, moi, Nuweldhan, et mon ami, nommé Ourkall, ont survécu à la dernière bataille de cette guerre, s'étant passé ici, sur Cor Hydrae. Depuis, notre duo est bloqué ici.
, expliqua l'elfe.
- Bien, merci..., répondit Dan, maintenant, je vais vous raconter mon incroyable histoire.

Ainsi, Etison raconta tout ce qui lui arriva depuis le début de sa mission, sur Correlia. Pendant ce temps, le Gris en profita pour observer ces très vieux personnages de plus près. Il put voir que le nain, ayant les yeux jaunes du prédateur, avait le crâne rasé à moitié de ses cheveux gris, et qu'il portait une simple bure brune et un marteau divin de guerre à la ceinture. L'Elfe, lui, portait une magnifique bure bleu marine couverte de runes et d'autres étranges symboles, en plus de son bâton noir qui possédait une pierre polie complètement transparente à son bout. Son visage aux traits fins étaient accompagnés de yeux d'Un vert pénétrant et de cheveux d'un noir profond.

Ce fut à la fin de son récit que les trois mystérieuses personnes quittèrent la ville pour aller vers la forêt, savant toutes qu'il était dangereux de rester là. Rendu dans les bois de Druadan, et plus précisément dans les vestiges du camp militaire de la République Secrète, le trio pénétra dans une navette tydirium semblant avoir été laissée sur place pour l'usage de Dan. Le véhicule décolla alors, enclenchant son presque invincible système de camouflage au même moment. Passant la ligne de la vitesse lumière, Dan, pilotant la navette, la fit passer en hyperespace...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rues et ruelles   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rues et ruelles
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Defi pour futurs maires: les marches publics dans les rues
» La realite des enfants des rues, article du Sun-Sentinel
» Garage des rues : véritable casse-tête !
» Les ruelles de Konoha
» Course poursuite dans les ruelles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Discordes Eternelles :: Les Discordes Eternelles :: Cor Hydrae :: Commun :: Welgaïa-
Sauter vers: