Un JDR Star Wars se déroulant 382 ans après la bataille de Yavin
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Salle d'acceuil

Aller en bas 
AuteurMessage
Darth Snios
Jedi Gris
Jedi Gris
avatar

Nombre de messages : 49
Titre : Vrai sith - Apprenti
Date d'inscription : 29/07/2006

MessageSujet: Salle d'acceuil   Lun 31 Juil - 19:43

C'était une salle de belle conception. Régnait dans cet endroit une atmosphère de chaleur, qui mettait à l'aise n'importe quelle personne s'y trouvant.

Sur les murs figuraient les portraits d'anciens jedis célèbres, et partout dans salle, des sièges était mis en groupe de cinq, favorisant le dialogue entre les personnes.


Dernière édition par le Lun 31 Juil - 23:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darth Snios
Jedi Gris
Jedi Gris
avatar

Nombre de messages : 49
Titre : Vrai sith - Apprenti
Date d'inscription : 29/07/2006

MessageSujet: Adoubement   Lun 31 Juil - 19:44

L'histoire prend place en 382 ABY, à la suite de l'autre. (ici)

[Deux jeunes jedis courent à travers le temple, il semble rejoindre la salle du conseil.]

- Dépêches-toi Anadril on va manquer leur entrer.
- Oui, oui j’arrive.

Mais Anadril ne pouvait s’empêcher de s’arrêter plusieurs fois tout au long du parcours. Il sentait que quelque chose allait changer. Quelque chose lui ferait quitter la bure de maître Anadela.

Il passait en ce moment même devant la bibliothèque, endroit de tous les instants. Il lui arrivait régulièrement d’aller consulter les archives du temple. Avide de connaissance sur l’histoire des jedis, il se goinfrait des aventures des plus célèbres jedis. Son préféré était certainement celle d’Ood Bnar, maître neti prestigieux de l’ordre, qui vécut au moment de la grande guerre de l’hyperespace.

Cependant ce qu’il lui donnait le plus plaisir à lire était les livres relatant les techniques jedis. Maitre Vosebi lui disait toujours que la sagesse des anciens était ce que l’ordre avait de plus précieux. Anadril s’appliquait à retenir les techniques et à en perfectionner le maniement dans les jardins du temple.

Une voix le ramena à la réalité :
- Allez, grouille. Ils vont rentrer à l’intérieur avant qu’on ne les ait interceptés.

Trop tard, ils étaient déjà rentrés. Brader ne manqua pas de réprimander le jeune neti, qui lui s’empressa de répliquer que pour une fois que c’était de sa faute qu’ils manquaient quelque chose.

- Ne te tracasse pas,Brader, on finira bien par savoir ce qu’il fabrique. Allons manger, j’ai un petit creux.

[Salle de repos du temple]

Le jedi humain paraissait tout excité, il dit à Anadril que plusieurs padawan avaient vu leur maître se réunir dans la salle du conseil. Ca leur paraissait bizarre qu’autant de personnes se retrouvent au sein de cette petite salle.

[Dans les rues de Coruscant]

- Maitre, beaucoup de padawan se demande ce que vous faisiez cet après-midi, à l’intérieur de la salle du conseil, dit Anadril à son maitre.

Elle répliqua que ce n’était pas choses de padawans, qu’il n’était pas concerné, et qu’il devait en aucun cas savoir ce qui s’y était passé.
Pour l’instant ils avaient une mission, le conseil les avait assigné à la protection d’un représentant diplomatique venu de Mon Calamari.

La mon calamari se présenta. Elle se nommait Shalla Kel, ambassadrice de célèbre peuple, allié de la république depuis longtemps.
Leur mission était des les emmener, elle et ces gardes, jusqu'au Temple jedi, car elle devait y discuter affaires avec les membres du conseil.
Cela semblait être une tâche des plus aisées, mais c’était s’en compter sur un incident imprévu. Des terroristes quarrens voulurent fomenter un coup d’Etat en assassinant le représentant du peuple qu’il haïssait, et en faisant porter le chapeau aux jedis.

La petite dizaine, de commandos quarrens, s’était postée dans un endroit sombre et sans issue, excepté la porte, où devait obligatoirement passé le petit groupe diplomatique.

Ils furent rapides, mais pas assez pour tromper la vigilence du maitre Vosebi. Malheureusement pour Anadril, il n’avait pas eut le temps de se fabriquer un nouveau sabre laser. La seule arme qu’on lui avait fournie était un bâton paralysant.

Armer de celui-ci, et, étrangement, sans l’aide de son maitre, il mit à mal les malfaiteurs. Tous, un par un, se retrouvèrent à terre, gémissant de douleur, et paralysés par le rayon sortant du bâton.

La mission put être mener à bien, mais chose à laquelle le padawan ne s’attendait pas, c’est quand dernière minute l’itinéraire soit changé. Il n’était plus question de se rendre au temple, mais à l’Académie. L’émissaire serait conduit à destination, par d’autres jedis.

[Académie jedi, salle d'acceuil]

Ainsi donc, voilà pourquoi les maîtres s’étaient réunis. En secret, les maîtres s’étaient réunis avec les membres du conseil. Tous ensemble, ils avaient décidé que leur padawan était prêt à devenir chevalier.

La cérémonie commença par un discours du maître Vrook’abu. Le plus vieux et le plus sage des grands maîtres.

- Frère jedi, mes chers padawans. Cela fait maintenant 80 ans que j’arpente les couloirs de l’ordre. Je suis maintenant plus proche d’aller rejoindre la force que je ne l’ai jamais été. Et pourtant, nous devons savoir qu’en tant que jedi, nous avons le devoir pendant toute notre vie de rechercher cette présence si forte qu’est la force
Mais plus encore que la force, ce sont nos actes que nous devons maîtriser. Le chemin vers le côté obscur est facile, et tout au long de votre vie, vous serez tenté par celui-ci. Cependant, j’ai confiance en votre discernement. Vous avez fait preuve tout au long de votre formation d’un grand courage et d’une grande maîtrise de la force.
Puisse votre chemin vers la lumière continuer à jamais.
Nous avons le plaisir, nous membre du conseil, de vous déclarer chevalier de l’ordre des jedis. Protecteur de la paix, et représentant de l’ordre dans la galaxie entière et au-delà.

Après ces mots, les nouveaux chevaliers levèrent haut leur sabre laser, symbole de l’ordre, et jurèrent de défendre à jamais les faibles et les opprimés, de chercher à s’écarter du chemin obscur, et de représenter au mieux les valeurs de l’ordre.

Anadril avait bien pressentit ce moment arrivé, il était maintenant un vrai représentant de l’ordre. Même si pour la cérémonie, il avait encore eut besoin de son maître, car ne possédant plus de sabre laser, il savait que dès à présent, il allait pouvoir mener à bien tout ce à quoi il croyait.

Mais à jamais resteraient au fond de son cœur, un respect et un réel amour pour son maître. Les liens, entre un maître et son padawan, jamais ne disparaîtraient entre eux.

Les chevaliers se regardèrent l’un après l’autre, on pouvait voir sur leur visage un sourire de bonheur. Et quand, Anadril se retourna vers son ami de toujours, il sentit les pensées de celle-ci.

* Tu vois, j’en étais sûr qu’il se tramait quelque chose *

Et quand il se tourna vers son maitre, elle lui murmura :

* J’ai toujours eu confiance en toi, c’est pour ça que je ne suis pas intervenue pendant l’incident avec les quarrens. Je suis fière de toi. Tu seras un grand jedi, je le ressens dans mon cœur. Je t’aime. *

Le jeune chevalier savait ce qu’elle voulait dire, lui aussi l’aimait. Les jedis ne pouvaient s’attacher, car cela menait au côté obscur. Mais l’amour était encouragé par l’ordre, c’était le plus beau et le plus fort des sentiments, un amour sans son côté obscur était l’arme la plus efficace contre tous les mauvais côtés de la vie. Et c’est ce qu’ils étaient entrains de vivre !

Ce serait leur secret…Pas de haine, pas de jalousie, juste l’amour de deux êtres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Salle d'acceuil
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Salle du Feu
» La salle du trône et le château
» Salle d'opération section civile
» La salle de l'argent
» salle de soins des femmes/ Chambre n° 1 : actuellement Senjo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Discordes Eternelles :: Les Discordes Eternelles :: Coruscant :: Ordre Jedi :: L'Académie Jedi-
Sauter vers: