Un JDR Star Wars se déroulant 382 ans après la bataille de Yavin
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Hémicycle du Conseil Suprême

Aller en bas 
AuteurMessage
Syrus Slays
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Masculin Nombre de messages : 1056
Titre : Amiral de l\\\\\\\'Armée olianne
Date d'inscription : 22/05/2006

MessageSujet: Hémicycle du Conseil Suprême   Dim 28 Mai - 11:51

Hémicycle du Conseil Suprême

Situé en plein cœur de la Cité des Royaumes, l’hémicycle de l’Assemblée du Conseil Suprême est une immense salle où se déroulent toutes les séances du Conseil, pouvant accueillir des centaines de personnes. Ses membres sont installés dans de petites loges en gradins assez confortables, réparties sur plus de la moitié de l’hémicycle. Les invités officiels sont assis dans les plus hauts gradins. La tribune circulaire des trois Chanceliers se trouve au centre de la salle, en face de l'assistance. La décoration, à l’inverse de ce que l’on pourrait penser, est plutôt sobre comparée au reste des autres bâtiments. Les sols sont recouverts de marbre simple, et les murs de bois sombres. Le plafond en voûte, quant à lui, est orné d’un tableau exceptionnel, représentant une scène mythique marquant la fin des légendaires Discordes Eternelles. On a accès aux gradins et loges de l’hémicycle par une série de couloirs les entourants.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discordeseternelles.forumactif.com
Orcheron
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Masculin Nombre de messages : 1003
Age : 28
Titre : Voix du Chaos
Date d'inscription : 27/03/2006

MessageSujet: Re: Hémicycle du Conseil Suprême   Sam 9 Sep - 19:44

(Message MJ)


C’était une bien sombre journée qui s’annonçait pour la Confédération des Royaumes Olians. La salle du Conseil Suprême était bondée de monde : les Seigneurs Sectoriels, les Membres du Conseil, les journalistes, les Membres de l’Etat-Major, la Triade et le Roi étaient tous présents à cette session extraordinaire, annoncée précipitent par un des membres de la Triade. Selon l’annonce, un terrible événement venait de se produire en bordure du territoire Olian, justifiant qu’une telle session soit si précipitée.

Au centre de l’immense salle circulaire trônaient fièrement les trois membres de la Triade, les maîtres du Conseil Suprême. Au centre d’un brouhaha général, l’un d’eux, Saur Sâal, tentait de ramener le calme pour pouvoir se faire entendre. Au bout de quelque minutes, lorsque le calme revînt, Sâal prit enfin la parole, introduisant la session qui allait rester dans la mémoire de milliards d’Olians a travers l’Infoplan et les nombreuses holo-caméra qui filmaient la scène.

«-Cher confrères, mesdames et messieurs les membres de l’Etat-Major, je vous salue au nom de la Triade. Je vais immédiatement entrer dans le vif du sujet : si je vous ai convié à cette session extraordinaire, c’est pour vous annoncer un bien sombre nouvelle. En effet, hier, vers 14h00, heure d’Yggdrasil, une flotte inconnue a attaqué la planète Diarion près de nos frontières, avant même que la flotte Sectorielle la plus proche ne puisse agir. Les communications et la Sphère de Singularité furent coupés moins de 2 minutes après l’assaut, et la planètes bombardé. (Il embrassa la salle du regard, tentant d’insinuer à sa voix le ton le plus chargé d’émotion qu’il puisse avoir:) Il n’y a… absolument aucun survivant…
-Comment ça ? s’insurgea l’un des Membre de Conseil Suprême, un Seigneur Sectoriel influent, au milieu de protestations naissantes. Vous voulez dire que près de deux milliards de vies Olianne sont morte ? C’est une mauvaise blague, Maître. J’espère que vous avez envoyé des équipes pour appuyer vos propos !
-Bien sûr. Un groupe de scientifique sont partis de Pnesse pour rechercher des survivants, tout en essayant de trouver les auteurs de l’attaque. Ils sont très vite rentrés à la base, car il n’y avait plus grand-chose à constater…
-Ils ont abandonné ?
-La surface de la planète à été pyrolysée, l’atmosphère –en partie soufflé dans l’espace- a été carbonisé et irradié à des doses largement létales, et l’eau n’existe plus sur la planète. Très rares sont les êtres vivants connus pouvant survivre dans de telles conditions. Pas un être Olian… (La salle se tue immédiatement, adoptant un silence choqué)
«Quant aux auteurs de ce carnage, il ne reste aucun témoin pour nous le révéler. Les armes utilisées sont des charges lourdes aux plasmas et des lances thermiques, technologie courante, qui ne peuvent pas plus nous renseigner… Pour conclure, nous n’avons aucun élément nous permettant de monter des hypothèses. Sauf un, et non des moindres. Je laisse le Général Suprême Reyr Finera vous parler de ce dernier point crucial.»

C’est un homme de taille moyenne aux traits durs, aux larges ailes, et au visage confiant qui monta sur l’estrade, au milieu d’applaudissements nourris. Un climat de peur s’était immiscé dans la salle, et Finera représentait ici la sécurité de l’Armée. Lorsque le silence revînt, il prit la parole d’une voix assurée :
«Mesdames et Messieurs ici présent, je me présente pour ceux qui ne me connaîtraient pas encore. Je suis le Général Suprême Reyr Finera, chef du Haut-Etat-Major de l’Armée Régulière Olianne, chargé de défendre la Confédération contre ce genre d’action monstrueuse. Et c’est avec une bien accablante preuve que je viens face à vous. Même si elle n’est pas catégorique, cette preuve n’en est pas moins importante, et c’est de surcroît la seule que nous ayons actuellement à ce sujet. (Le projecteur holographique afficha alors une vaste flotte de vaisseaux de guerre, orbitant loin d’une étoile terne. Finera reprit alors : ) Après que nos scans aient détecté cette flotte, la sonde espion envoyée sur place nous as confirmé nos soupçons. (Alors qu’il finissait sa phrase, les vaisseaux disparurent du champs de vision de la sonde, passant en hyperespace) C’est tout ce que nous avons, mais cela suffit amplement. Cette flotte, comme certain d’entre vous l’ont peut-être constaté, arborait les couleurs de la République Galactique, notre alliée… ou soi-disant alliée…
«Cette flotte était la plus proche de Diarion lors du scan effectué très peu de temps après l’attaque. Elle orbitait aux alentour de ST-331, un système hors de nos frontières. Aucune flotte Régulière ou Sectorielle ne se trouvait à moins de 500 parsecs, tandis qu’elle se trouvait à 126 parsec de Diarion. Connaissant leur vitesse d’Hyperpopulsion, le rapport distance / temps correspond parfaitement, dans une situation de multi saut, tandis qu’aucune de nos flotte n’aurait pu parcourir 500 parsecs en moins d’un jour…»

L’agitation gagna les personnes présentes dans la salle, certains protestaient, d’autres acquiesçaient énergiquement, scandant que la Confédération n’aurait jamais dû faire confiance à la République. Levant les bras, demandant le calme, Reyr Finera souriait intérieurement… Quand tous l’écoutèrent à nouveau, il se lança :

«Rien n’est sûr, mais il est vrai que le fait est fort troublant. Mais sans autres preuves, je préfère m’arrêter là. L’affaire, aussi importante soit-elle, reste encore en suspens. Cependant, j’ai une autre nouvelle à vous annoncer. (l’attention redoubla) Nos éclaireurs nous ont signalé la présence d’une flotte d’origine inconnue… complètement détruite par un élément extérieur. Des experts militaires Républicain nous ont assuré qu’il s’agissait de Yuuzhan Vongs, des extragalactique qui les ont envahie il a trois siècle, les éradiquant presque. Ils les croyaient définitivement disparus, mais il semble qu’ils firent leur réapparition… pour disparaître sous un feu inconnu. Les Services de Renseignements de la République nous assurent qu’ils ne savent rien des agresseur qui ont détruit les Yuuzhan Vongs. Cependant, il n’en est rien…
«En effet, par sécurité, des espions ont été mises en place au sein de l’Armée Républicaine il y a 10 ans, et celles-ci nous rapportent l’existence d’une flotte inconnue, sur lesquelles les Républicains en savent très peu. Pourquoi nous le cachent-ils ? Nous n’en savons rien, mais ils le cachent aussi à leur propre peuple. De plus, un plan d’urgence à été mis en place par l’Armée Républicaine, autorisant à leur flotte une circulation totale au sein de leur territoire. Le peuple Républicain ne pouvant que constater la mise en place de ce plan, ils leur font croire à des exercices de prévention en cas d’une éventuelle attaque Impériale.
«Nos renseignements n’ayant eut vent de l’existence d’une flotte secrète ou même de Vongs avant cela, tout nous porte à croire que la République nous cache quelque chose. Est-ce tout à leur honneur ? Peut-être. Mais si nous faisons le lien entre l’attaque de Diarion, leur flotte non loin, leur mouvement de flotte au sein de l’Autre, et leur petit mystère, il ne paraît pas impossible d’imaginer… (il appuya sur ses mots) que la République tente de nous… impressionner… ou de nous attaquer…»

Le vacarme gagna la salle, rendant impossible toute discussion. Les membres criaient, juraient, protestaient dans un chaos total.

«Folie des grandeurs ! scandaient certains, bien rares. Vous délirez, la République est notre alliée !
-Il a raison ! lançaient d’autres, plus nombreux. Pourquoi ne nous-en nous sommes pas méfié plus tôt !
-Arrêtez ! Arrêtez donc, intervînt Saur Sâal pour calmer la salle. Seigneur Finera, veuillez reprendre.
-Merci, Maître. Je tiens à souligner que rien n’est sûr, et que tout ceci ne sont que des hypothèses. Mais, mieux vaut prévenir que guérir. Pour finir, vous connaissez sans doute l’existence d’une Rébellion interne à nos territoires. Si celle-ci gagne de l’ampleur de jour en jour, menaçant notre système d’un effondrement pour je ne sais despote, elle trouve de l’aide de réseau secret venant de l’extérieur d’Erda. Nous pensons à une Guilde de marchant, au service de la République… le bras de la République Galactique, qui trouve peut-être là un moyen de nous ronger de l’intérieur. C’est encore un point noir à rajouter sur leur tableau, et une menace éventuelle de plus pour la Confédération.
« C’est pourquoi l’Etat-major est unanimement d’accord pour instaurer un gouvernement provisoire afin de prévenir d’une éventuelle crise militaire. Une période de transition avant un éventuel conflit –ne serait-ce qu’avec cette flotte inconnue, si la République disait vrai. C’est pourquoi, à partir de maintenant et pour une durée indéterminée –courte de préférence- la Triade est dissoute, et je prends sa place, avec un droit d’imposition que m’octrois la situation d’urgence. Le Conseil Suprême est donc dissout le temps de cette crise à venir, et l’Etat-Major le remplace. Nous écraserons ces rebelles, et nous parlementerons avec la République, si elle est ouverte à la discussion.
«Au moment venu, vous retrouverez vos pouvoirs, et la démocratie vivra pour l’éternité au sein d’une Confédération sûre, et plus forte que jamais. Que les Sphères chantent pour vous, mes compatriotes, et pour notre peuple !»

Il avait dit cela sur un ton solennel, levant les bras devant le public. La Salle se remplie d’exclamation. En dehors de quelques irréductibles, tous semblaient acquiescer la proposition avec joie. Finera comprit alors que ce climat de suspicion existait déjà bien avant cette session, et que celle-ci n’avait été que le coup de grâce… Eternel fardeau des civilisation qui se confrontent… Et le rouage faisant tourner le monde à son avantage..
Au loin, le Roi semblait désespéré de la situation. Il se leva, doucement, regarda Finera une dernière fois, le regard plein d’amertume, avant de quitte la salle sans un mot,accompagné de ses suivants. D’autres, dépités, abandonnaient la lutte pour quitter l’assemblée…

Dans des millions de monde, au sein d’Erda, la plupart des Olians souriaient devant leur fosse holo, fier de leur Confédération. Dans des milliards de chaumière, on applaudissait le début d’une nouvelle ère constructive…

Finera, lui, buvait les derniers applaudissements qui retentissaient. Quand la salle se tue, quelques minutes après, pour se vider dans une ambiance de discussion, il resta au centre de l’estrade, euphorique…
Il avait gagné. Mais ce n’était que le début…

_________________
Etre Réaliste, moi? Je ne serais Réaliste que quand la réalité me conviendra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discordeseternelles.forumactif.com
Orcheron
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Masculin Nombre de messages : 1003
Age : 28
Titre : Voix du Chaos
Date d'inscription : 27/03/2006

MessageSujet: Re: Hémicycle du Conseil Suprême   Dim 12 Nov - 19:15

(Message MJ)


Le nouveau Praetor, Reyr Finera, entra dans la vaste salle de l'Hémicycle sous les applaudissements des membres de l'Etat-major présents dans la salle.
Beaucoup de ces membres croyaient encore à la version officielle de l'ascension au Pouvoir de Finera, mais certains, principalement les très hauts gradés, était au courant des intentions du Praetor. C'est pourquoi il vînt ce jour là avec des preuves capables de mettre un terme définitif à toute opposition.
Le Roi Khalys était présent à cette réunion. En tant que Roi de la Confédération, il avait toujours eut le droit de participer aux réunions de Finera.
Et ce jour là allait être décisif pour Khalys...

Reyr Finera introduit directement la réunion par les termes suivants :
«-J'ai une mauvaise nouvelle pour la Confédération : on tente de la faire tomber. Un complot se trame dans l'Ombre afin de faire chuter notre Confédération qui perdure depuis tant de temps... Un complot qui vise à faire revenir au pouvoir ceux qui l'ont perdu depuis fort longtemps... (Une vague de murmure eut lieu dans l'immense salle) Je parle bien évidement des monarques. (Finera marqua une pause, et regarda l'assemblée. Le Roi Khalys redoubla d'attention, et parut devenir anxieux) Oui, mon Seigneur, il se trouve que vous ayez la mauvaise intention de me renverser...
-Infamie! s'écria le Roi. Comment osez-vous affirmer de telles ignominies?
-Parce que j'en ai les preuves, Seigneur. Ni plus ni moins.»

Un hologramme apparu, montrant un groupe d'Olians armés, au milieu de ce qui semblait être un bâtiment désaffecté de Midgard. Les hommes parlaient entre eux, de façon indistincte, puis crièrent soudainement tous ensemble "Pour le Roi! Les Royaumes naîtront des cendre de la Confédération!"
L'holo s'arrêta là, et Finera reprit lui-même:

«Ces images parlent d'elle-même, n'est-ce pas Seigneur? Mais il y a eu autre chose... (d'autres holos s'affichèrent, montrant des message écrit et crypté qui indiquaient le début imminent d'un plan visant à assassiner Finera, et signé du Sceau Royal. Des cris montèrent de l'assemblée, appelant au scandale) Tout nous porte à croire, maintenant, que vous ne valez pas mieux que ces Révolutionnaire.
-Je... (Le Roi ne put finir sa phrase ; il paraissait dépité)
-Vous n'avez plus la parole. Vous n'avez plus rien, monsieur. Et vous êtes en état d'arrestation. Gardes, emparez-vous de cet homme.»

Une dizaine de soldats se dirigèrent vers la tribune du Roi, prêt à prendre l'Olian. Et c'est là que les gardes du Roi levèrent immédiatement leurs armes et firent feu sur les soldats. Des cris montèrent dans la salle, et cinq soldats tombèrent sur le coup, tandis que les autres pointaient leur arme sur les Royalistes. Mais ils furent vite abattus par la garde surentraînée du Roi, qui fit très vite évacuer le Roi maintenant menacé de mort.

«Soldats! Vous avez ordre de l'abattre!» Telle furent les paroles de Finera à l'attention des soldats qui affluaient dans la salle.

------------------------------------------------------------------------


De son coté, le Roi suivait, un peu déboussolé, les gardes qui l'escortaient, et qui le menaient vers la sortie de secours de l'Hémicycle.
Comme tout avait pu se retourner contre lui en si peu de temps? Comment Finera s'était-il procuré ces enregistrements et ces documents. Car en effet, une vaste opération allait se dérouler... aujourd'hui même, à cette même réunion, sous les yeux de tout l'Etat-major, les gardes Royales devaient assassiner Finera. Mais il les avait devancé de quelques heures seulement.
Il avait été plus rapide, car il avait des yeux partout. Le Praetor exerçait vraiment un contrôle absolu sur les Royaumes...

Le Roi et ses gardes arrivèrent face à la sortie de secours, et le chef de sa garde personnelle lui demanda de s'abriter derrière un mur. Le bâtiment avait déjà été préparé pour une fuite... mais pas en ces circonstances. Pendant que le chef actionnait un code dans un datapad, les autres gardes tiraient sur les soldates qui venaient des deux coté du couloir principal. Les beaux murs furent déchiquetés, et les décoration calcinée, tandis que des cadavres d'Olian commençaient à joncher le sol.
Soudain, deux violentes explosion eurent lieu des deux coté du couloir, faisant s'effondrer sur les soldats adverses une pluie de débris.
Une fois le couloir condamné, un des gardes royaux fixa au mur un petit boîtier. C'était une charge de choc, qui ne produisait pas d'explosion, mais juste une onde de choc se propageant dans l'objet sur laquelle elle était fixée. Ainsi, quand la charge explosa, il n'y eut pas de déflagration, mais un bruit très sourd, et un large et épais pan de mur s'affaissa, laissant la route libre aux Royaliste.

Tout avait été minuté. Avant même que les forces aériennes ne furent prévenues, un vaisseau attendait le Roi et sa garde, suspendu dans les airs de Midgard. Le vaisseaux s'approche rapidement d'eux, et se mit à leur niveau, le long de la paroi brisée du l'Hémicycle. Les gardes poussèrent le Roi, quelque peu désemparé, à l'intérieur, et suivirent à leur tour, non sans jeter une grenade à plasma dans le large couloir.

Le vaisseau décolla, vers une destination inconnue, tandis qu'une formidable déflagration s'élevait de la brèche dans la paroi extérieure de l'Hémicycle. Et c'en était finit du Roi...

------------------------------------------------------------------------


Reyr Finera vit le Roi fuir, et l'assemblée de l'Etat-major regarder, ébahit, la scène se dérouler sous ses yeux. Les soldats restés dans la salle assurant leur sécurité, aucun ne fuit, même lorsqu'il y eut deux immense explosion, puis une autre bien plus tard...
Les membres étaient cependant agités, et la sécurité mit du temps à les calmer. Quand, malgré la situation, la plupart furent en état de l'écouter, Reyr reprit la parole.

«Messieurs, tout est revenu à la normale, si je puis dire... Les Royalistes ont fuit sous l'évidence, préférant lutter et tuer des innocents plutôt que se rendre à l'évidence: ils ont perdu. (Il y eut des acclamations dans l'assemblée) Ils ont perdu car le pouvoir de la Confédération est plus fort que jamais! Mais... c'est aussi ce système corrompu qui les a amenés ici, à vouloir la mort de notre Confédération. Ainsi, si ce sont mes services de renseignement personnels qui ont empêché de justesse une tragédie, la CRO a engendrée ces fils ingrats.
«C'est pourquoi, afin que le peuple Olian soit soudé derrière un même ordre de Justice et de Paix, la Confédération doit tomber. Elle doit tomber car elle est imparfaite, elle l'a démontrée de nombreuse foi. Elle doit tomber et, tel le Phénix, renaître de ses cendres, plus forte que jamais. Ainsi, cette Confédération n'aura été que le cocon à une nouvelle étape, un nouveau système fort et soudé. Un système dirigé par un groupe fort et capable de lier derrière lui toute notre civilisation.
«Ainsi, de la Confédération qui s'est rongée d'elle-même naîtra un tout nouveau Règne... Ainsi naîtra l'Hégémonie des Olian, plus forte que jamais, afin de faire de notre civilisation une entité unique... et invincible... Gloire aux Olian! Gloire à la nouvelle Hégémonie!»

Et c'est dans ce climat d'anxiété que les membres de l'Etat-major firent une ovation à la création de ce nouveau système. C'est ainsi que naquit l'Hégémonie des Olian, sous les applaudissements des dirigeants de l'Armée, le peuple à l'écart...
Comme le voulait Finera.

Une fois la séance levée et diffusée sur toute les chaînes de la nouvelle Hégémonie, Finera quitta la salle suivit de près par les membre du Haut Etat-major qui étaient depuis le début au courant de la création de l'Hégémonie.
Serein, le nouveau Dictateur Olian sortit du bâtiment et entra, avec ses pairs, dans un luxueux vaisseaux de transport qui les mènera à leur nouveau Quartier Général, déjà fondé à l'avance. Quand le vaisseau décolla, s'affranchissant de la gravité, il y eut un bruit sourd et une vive lumière. Soudain, d'immenses flammes s'élevèrent du bâtiment de l'Hémicycle, jaillissant de ses portes et de ses fenêtres. L'immense dôme qui surplombait la salle du Conseil se craquela et s'effondra sur l'immense salle et sur les derniers membres de l'Etat-major qui était resté à l'intérieur, sous l'effet de dizaines de charges à Neutronium fixé sur ses supports. Les couloirs furent calciné par les flammes d'autres explosif, puis s'effondrèrent les uns sur les autres, tandis q'au sous-sol, le générateur explosait lui aussi, bloquant toute les portes blindées qui avait eut le temps de s'abaisser et bloquant à l'intérieur des centaines d'Olian, de spectateur lambda au membre de l'Etat-major, en passant par les dernier Conseiller qui venaient dans le vain espoir d'avoir le droit, comme avant, d'assister aux réunions...
L'Hémicycle s'effondra, et il ne resta très vite de lui que des ruines et des cadavres brûle. La population qui se trouvait sur la vaste place qui faisait face à l'entrée de l'Hémicycle fuit, paniquée, sous le feu de l'Enfer... Et fit immédiatement le lien entre la fuite du Roi dont ils avaient tous assisté, et cette destruction, qui mettait fin à ce qu'il restait de démocratie dans les Royaumes...

Officiellement, les Royalistes avait piégé le bâtiment, le faisant sauter à distance après la fuite du Roi. C'est juste grâce à une erreur de synchronisation qu'ils ne réussirent à faire s'effondrer le bâtiment sur le Praetor.
Officieusement, les Royaliste n'avait piégé que quelques portions de couloir avec des charges légères, qu'ils avaient tous fait sauter lors de leur fuite, et qui n'avait pour but que de couvrir cette dernière. Mais, Finera savait qu'il fallait parfois forcer un peu le destin...

_________________
Etre Réaliste, moi? Je ne serais Réaliste que quand la réalité me conviendra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discordeseternelles.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hémicycle du Conseil Suprême   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hémicycle du Conseil Suprême
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [CONSEIL] Nains
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» UN CEP CHAMPWEL ? LE NOUVEAU CONSEIL ELECTORAL DE PREVAL
» Quand le Conseil de presse du Québec pressure un journaliste haitien
» Organigramme du conseil des grands maîtres.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Discordes Eternelles :: Les Discordes Eternelles :: Yggdrasil :: Royaumes Olians :: La Cité des Royaumes-
Sauter vers: